vous êtes ici > accueil > BILLET D’ACTUALITE

Billet d’actualité : L’adaptabilité, synonyme de variable d’ajustement budgétaire.

Lors du CCFP du 10 juillet Gérald Darmanin nous a fait part de sa vision de la fonction publique.

Comment faire 4 milliards d’euros d’économies ? Certainement pas en s’attaquant aux mesures en faveur des entreprises (CICE et autre pacte de compétitivité), certainement pas en s’attaquant aux riches (la suppression de l’ISF est dans les tuyaux), certainement pas en mettant en place une fiscalité redistributive mais en attirant sur le sol français les entreprises financières qui quitteraient Londres par des dispositifs fiscalement favorables.

Non, en s’attaquant aux fonctionnaires et agents publics : annonce du gel de la valeur du point pour 2017 et 2018 (ce qui, au passage, ne fera en aucun cas diminuer le déficit 2017 puisque rien n’était prévu), allongement du calendrier des revalorisations PPCR pour les années à venir, gel et surgel du budget d’action sociale interministériel… une pudeur de gazelle lui a interdit de nous parler des 120000 suppressions de postes prévues. Et pourtant, l’application stricte du programme de Macron semble être son credo.

Mais on sent poindre l’objectif : l’adaptabilité des fonctionnaires et de leurs services est revenue comme une antienne tout au long de son intervention. Faire mieux avec moins. Gagner en efficience.

Monsieur Darmanin ne sait il pas que les services de l’Etat, des collectivités et les établissements hospitaliers font l’objet de réformes constantes depuis 20 ans ?

Ne sait-il pas que la création des directions interministérielles, la fusion des régions, la création des métropoles et des groupements hospitaliers de territoire ont modifié en profondeur l’organisation des services ? Que la RGPP puis la MAP ont supprimé des milliers de postes et dégradé de façon dramatique les conditions de travail des agents ? Peut-il croire que transformer la DGAFP en DRH groupe améliorera la qualité de vie des agents au travail ?

Les agents ont démontré depuis au moins 20 ans une capacité d’adaptation extraordinaire qui atteint aujourd’hui ses limites.

Ce gouvernement a décidé que les agents et les services publics seront sa variable d’ajustement budgétaire. Dans une interview donnée au Parisien, reprenant sa casquette de ministre des comptes, il annonce que les économies seront toutes faites sur le budget de l’Etat : les budgets de fonctionnement sont ponctionnés de plus de 2 milliards mais la liste donnée n’est pas complète !

Ne nous laissons pas faire. Nous devons nous battre, commençons par le 12 septembre.

(Version imprimable de cet article Version imprimable,envoyer l'article par mail envoyer par mail )