vous êtes ici > accueil > Société > Egalité

Document(s) à télécharger

Réussir l’égalité Femmes/Hommes dans la CGT
le guide

Introduction :

Les progrès accomplis en matière d’égalité entre les femmes et les hommes sont considérables, dans la CGT, au travail, comme dans l’ensemble de la société. Ces progrès ne sont pas dus au hasard mais sont directement liés aux mobilisations sociales et aux luttes des femmes. L’égalité entre les femmes et les hommes n’est donc pas « naturelle ». Dès que la mobilisation et le rapport de force faiblissent les conquêtes peuvent être remises en cause, comme par exemple en matière d’accès à l’IVG.

La CGT a toujours lié la bataille pour l’émancipation des femmes au travail et dans la vie, à celle de l’égalité dans la CGT. Un long chemin a été accompli, permettant de faire avancer l’égalité et la mixité. La charte pour l’égalité entre les femmes et les hommes, adoptée par le CCN en 2007, a été annexée
aux statuts depuis le 50e congrès. Cependant, notre histoire nous démontre que dès que les efforts sont interrompus, la place des femmes dans la CGT peut reculer très rapidement. Surtout, ce chemin n’est pas achevé : si la direction confédérale est paritaire depuis 1999, les femmes ne représentent que 30 % en moyenne des dirigeant-e-s (CE et bureau) des organisations du CCN et 37 % de nos syndiqué-e-s.

Pour ne pas se limiter à une pétition de principe, l’égalité Femmes / Hommes ne peut rester un sujet annexe mais doit être au coeur de nos orientations et plan de travail et faire l’objet d’une impulsion volontariste et permanente. C’est l’objectif de ce guide : donner les moyens concrets à nos organisations de mettre en oeuvre la charte pour répondre aux attentes d’un salariat de plus en plus féminisé.

Ce guide n’a pas pour but d’imposer des modèles de comportements aux femmes et aux hommes, ni de promouvoir « la guerre des sexes ». Il présente un constat visant à déconstruire les stéréotypes de genre
et à proposer une transformation des rapports sociaux. Employées, ouvrières, cadres ou techniciennes, les femmes sont victimes de discriminations qui s’expriment différemment et doivent être conjuguées
avec les rapports sociaux de classe. Une approche spécifique s’impose, pour que la CGT soit la CGT de tou-te-s les salarié-e-s, défendant la salariée sans papier pour qui la discrimination de genre s’ajoute aux discriminations de couleur, de nationalité et de classe, l’ouvrière, comme la femme cadre. Ainsi les discriminations et les inégalités entre femmes et hommes sont interrogées pour que l’émancipation des femmes dans notre organisation syndicale devienne une réalité. L’objectif est bien de faire progresser la CGT toute entière au service de l’émancipation des femmes et des hommes.

Sophie Binet,
Pilote de la commission « Femmes - mixité »

Céline Verzeletti,
Secrétaire confédérale

(Version imprimable de cet article Version imprimable,envoyer l'article par mail envoyer par mail )